Dixième nuit sacrée : le dialogue et le relationnel

par | Déc 29, 2020 | 12 Nuits sacrées, Barde, Druidisme vivant, Ovate, Valeurs druidiques | 0 commentaires

Le dialogue, une vertu a développer

Le dialogue est une valeur centrale. Toute notre vie est marquée par les relations, depuis l’aube de la conception jusqu’au dernier souffle de notre vie. L’être humain est grégaire, et ce, même si la solitude est inscrite au coeur de notre accomplissement existentiel. La qualité des relations que nous entretenons 1) envers nous-même et 2) avec toutes les personnes que nous rencontrons même ponctuellement ou fréquentons régulièrement, déterminent énormément notre qualité de vie, notre qualité d’être. Alors, on a plutôt intérêt à être dans le dialogue que dans le conflit.

A l’échelle collective de l’humanité, nous sommes passés par des relations basées sur la confrontation guerrière, brutale et destructrice, à de nombreuses reprises. S’il n’est pas question de renier la mort en tant qu’événement naturel, la prise en compte des souffrances engendrées par ce type de relation est indispensable. C’est pourquoi de nombreuses personnes commencèrent à s’engager dans la promotion de relations pacifiées et non violentes, basées sur le dialogue, que cela soit à un niveau international ou à un niveau plus local, ou encore dans notre rapport à nous-même.

Des relations basées sur le respect, le dialogue et la coopération ont donc beaucoup de valeur.

Parmi celles-ci, on reconnaîtra notamment la place de choix qui revient aux relations amicales. Cultiver l’amitié rend la vie précieuse et riche de sens. L’esprit amical emporte de nombreuses conséquences positives dans la vie d’un être humain.Quelle amitié n’est pas fondée sur le dialogue ?

Druidisme et dialogue

L’amitié revêt un caractère quasi sacré dans la tradition spirituelle celtique qui a notamment forgé le beau concept d’anam cara, d' »âmes amies ».

Toutes les écoles druidiques aujourd’hui reconnaissent l’importance du dialogue et de tisser des liens d’amitiés. Nous ne vivons plus au sein de sociétés tribales et guerrières… et beaucoup de nos contemporains sont attirés par le fait que le druidisme aide à reprendre contact avec la communauté humaine laquelle est valorisée par ce courant spirituel et philosophique ; en effet, toute vie étant sacrée et toutes choses étant reliées, la notion de « communauté » s’en trouve renforcée.

Ainsi, sur le site anglophone de l’OBOD, on peut y lire : « Le druidisme encourage également l’amour les uns des autres en favorisant la magie des relations et de la communauté, et surtout l’amour de la vie, en encourageant la célébration et un engagement total dans la vie – ce n’est pas une spiritualité qui tente de nous aider à échapper à un engagement total avec le monde.« 

Retour sur soi

A votre tour maintenant de vous interroger sur l’état des relations dans votre vie et avec vous-même !

Où en êtes-vous du dialogue avec vous-même et avec les personnes de votre vie ? Que pouvez-vous faire pour améliorer celui-ci ? Pouvez-vous ne serait-ce qu’envisager de vous développer encore sur ce point ? Avez-vous envisagé la piste de certains livres contenant des exercices pratiques ? Ou de vous faire aider par des personnes organisant des stages ?

Il peut s’agir en premier lieu de vous aider à rétablir un dialogue avec vous-même. Nous avons vécu dans une société où prendre soin de soi est encore trop souvent taxé d’égoïsme ; mais c’est dénué d’intérêt en terme de réflexion, car on ne peut offrir aux autres que ce que l’on a en soi. Si vous éprouvez des difficultés relationnelles et que cela entache celles-ci, vous faisant souffrir et faisant souffrir d’autres personnes, il est bien évidemment essentiel que vous vous fassiez aider prioritairement.

Prenez des notes dans votre carnet des 12 nuits sacrées. Après votre bilan, forgez un maître-mot englobant une décision par exemple, et inscrivez-le sur votre mandala du solstice d’hiver.

Symbole de communication

La main est un très beau symbole de la communication et donc du dialogue.

C’est elle que j’ai choisie de croquer pour l’occasion. C’est une de mes mains ; l’idée, c’est de bien dialoguer avec moi-même, de me tendre la main somme toute !

Mais, les mains peuvent se mettre en scène :

Et vous ? Allez-vous réaliser quelque chose pour ce thème, et, si oui, quoi ?

(Crédits photo : Couleur, sur Pixabay)

Retrouvez les 12 nuits sur La Clairière au Pommier :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

23 Partages
Tweetez
Partagez21
Partagez
Enregistrer2